Retour sur sept années de succès Porsche en IMSA

Rédigé le 20/11/2020
David BRISTOL

La campagne Porsche en IMSA s’est terminée le week-end dernier avec la course de Sebring. Lors de la course de 12 Heures en Floride, l’équipe Porsche GT et son partenaire de longue date, Core Autosport, ont signé un doublé en GTLM avec leurs deux Porsche 911 RSR. Les adieux émouvants et réussis à la catégorie concluent un programme de sept ans qui a permis d’établir un palmarès impressionnant : sept titres de champion IMSA, cinq championnats North American Endurance Cup, 21 victoires et 56 podiums !

Des débuts parfaits avec des victoires importantes et de nombreux titres

Lorsque l’American Le Mans Series et le Grand-Am ont fusionné pour devenir le Tudor United SportsCar Championship au début de l’année 2014, Porsche a pris la décision de revenir aux Etats-Unis avec une nouvelle équipe officielle et deux Porsche 911 GT3 RSR. Le constructeur allemand s’est alors associé à l’équipe expérimentée Core Autosport basée en Caroline du Sud. Dès la première sortie, l’équipe réalise un exploit majeur. Les pilotes officiel Nick Tandy, Richard Lietz et Patrick Pilet signent une victoire de classe aux 24 Heures de Daytona (voir photo de Une). Lors de la deuxième manche de la saison, les 12 Heures de Sebring, leurs coéquipiers, Michael Christensen, Jörg Bergmeister et Patrick Long triomphent. Après de solides performances lors des courses suivantes et une nouvelle victoire à Petit Le Mans, Porsche remporte le titre Constructeurs en fin de saison.

12 Heures de Sebring 2014

L’inoubliable victoire au général à Petit Le Mans 2015

En 2014, Porsche rafle tous les titres de la North American Endurance Cup dès sa première année. D’ailleurs à Road Atlanta, non loin du siège de Porsche Cars North America, l’équipe remporte ce qui est sans doute son plus grand succès en Amérique du Nord. A Petit Le Mans, début octobre 2015, Nick Tandy, Patrick Pilet et Richard Lietz ont non seulement battu leurs rivaux GTLM, mais ont également devancé les prototypes sous une pluie battante signant la victoire au général. Cet incroyable exploit confère à Porsche son deuxième titre consécutif de constructeur, le championnat par Equipes et le titre Pilotes pour Patrick Pilet.

Petit Le Mans 2015

La nouvelle Porsche 911 RSR surpasse la concurrence dans les épreuves d’Endurance de 2017

La saison 2016 se déroule différemment, tout du moins au début. Le championnat porte désormais le nouveau nom d’IMSA WeatherTech SportsCar Championship et Porsche présente sa toute nouvelle 911 RSR pour la première fois. Dans la compétition acharnée qui l’oppose à cinq autres constructeurs dans la catégorie GTLM, l’équipe usine sous le nom de Porsche North America quitte les deux premières classiques de la saison à Daytona et Sebring les mains vides. Cependant, lors de la troisième manche sur le spectaculaire circuit de Long Beach, en Californie, l’équipe est de nouveau sur la voie du succès. Patrick Pilet et Nick Tandy signent la première victoire de la nouvelle 911 RSR aux USA. Leurs coéquipiers, Earl Bamber et Fred Makowiecki gagnent ensuite à Austin, au Texas.

Au début de la saison suivante, Porsche présente une toute nouvelle RSR avec un moteur de 4 litres monté, pour la première fois, devant l’essieu arrière. En 2017, Patrick Pilet et son coéquipier Dirk Werner s’assurent de la victoire à Lime Rock. Ils remportent également le titre Pilotes de la North American Endurance Cup. À la fin de la première saison de la toute nouvelle Porsche 911 RSR, l’équipe remporte le titre dans ce championnat qui recense uniquement les courses d’Endurance.

24 Heures de Daytona 2017

La meilleure saison : des records, une série de victoires et tous les titres en 2019

Au cours de la saison 2018, l’équipe d’usine a remporté trois victoires comme Petit Le Mans (ci-dessous) avec Patrick Pilet, Nick Tandy, Fred Makowiecki et obtenu de nombreuses pole positions lors des qualifications avec les deux GT 911, mais d’autres titres sont encore à venir.

Petit Le Mans 2018

Les choses changent radicalement la saison suivante. 2019 est l’une des années les plus prolifiques de l’histoire de Porsche Motorsport. Après la victoire en GTE Pro aux 24 Heures du Mans 2018 et la conquête de tous les titres du championnat du monde d’endurance de la FIA, l’équipe américaine de Porsche se lance dans la course aux titres en IMSA. Au final, première place au championnat des Constructeurs, triomphe au niveau des Equipes et titre Pilotes pour Earl Bamber et Laurens Vanthoor. Ce duo ainsi que le second équipage, Nick Tandy et Patrick Pilet, remportent cinq victoires consécutives au cours de la première moitié de la saison. Une telle série de victoires n’avait jamais été vue auparavant dans la catégorie GTLM. Une victoire supplémentaire sur le Virginia International Raceway et une bonne performance des deux Porsche 911 RSR aux couleurs Coca-Cola lors de la dernière manche de la saison à Road Atlanta sont la cerise sur le gâteau d’une année de rêve.

Un doublé à Sebring pour terminer en beauté !

Au cours de la saison 2020, l’équipe Porsche GT doit d’abord faire preuve d’une grande patience. La nouvelle Porsche 911 RSR d’environ 515 ch, qui avait fait une belle démonstration de ses qualités lors des premières manches WEC, fait à nouveau tourner les têtes en IMSA. Lors des six premiers événements de l’année, l’équipe décroche la pole position à quatre reprises. Pendant cette même période, les deux voitures mènent le peloton sur un total de 3 445 kilomètres – ce qui correspond à peu près aux distances combinées des courses d’Endurance de Sebring et de Road Atlanta ! Il faut cependant attendre le 17 octobre pour que la première victoire tant attendue arrive. À Petit Le Mans, Nick Tandy, Fred Makowiecki et Matt Campbell amènent leur #911 en première position sur la ligne d’arrivée. Lors de la course suivante, Earl Bamber et Laurens Vanthoor signent la première victoire d’une 911 officielle à Laguna Seca. Jusqu’alors, le circuit californien était le seul du calendrier IMSA où Porsche n’avait jamais gagné.

La dernière apparition a donc eu lieu le week-end dernier. Le samedi matin avant le départ, cinq Porsche 911 RSR de trois générations différentes ont accompli plusieurs tours de parade. Ces Porsche portent les couleurs de Brumos, Coca-Cola et Mobil1, entre autres, et sont accompagnées par le dernier modèle dans sa livrée d’adieu.

Finalement, l’événement se termine en apothéose : après une belle performance de l’équipe Core Autosport, les deux 911 RSR s’offrent un doublé en GTLM. Après sept ans, ce triomphe permet de boucler la boucle pour l’équipe Porsche GT en IMSA : victoire lors de la première sortie en 2014 à Daytona, victoire lors de la course finale à Sebring en 2020.

Steffen Höllwarth, le chef des opérations pour Porsche en IMSA, conclut, à propos de cette page d’histoire, à l’issue de ce nouveau triomphe : “Je suis incroyablement fier de l’équipe. Ce week-end n’a pas été facile pour nous. En raison de nos adieux à venir, l’ambiance était différente de d’habitude, mais tout le monde s’en est bien sorti. Nous n’avons pas été les plus rapides sur la piste, mais nous avons été ceux qui ont fait le moins d’erreurs et soudain, vous vous retrouvez devant. Après trois victoires consécutives aux 12 Heures de Sebring, je dirais que cette piste est devenue notre terrain de jeu. Maintenant, il est temps de fêter ça !”