Course 2 : Rebelote pour Team Virage et RLR MSport

Rédigé le 14/05/2022
PR

Après avoir gagné une première fois en fin de matinée, Gillian Henrion (Ligier JS P4 #16 Team Virage) et Haytham Qarajouli (Ligier JS2 R #75 RLR MSport) se sont de nouveau attribués la première place dans leur catégorie respective lors de la deuxième course sur le circuit Enzo et Dino Ferrari.

Ligier JS P4 : Gillian Henrion et Team Virage voient double !

Top départ de la deuxième course à 15h15. La Ligier JS P4 #16 de Team Virage (Gillian Henrion) est talonnée par la #3 de LR Motorsport (Simone Riccitelli et Nicola Neri). Une intimidation qui ne fait pas flancher le jeune pilote français, qui continue sur sa lancée. Rapidement, la #3 doit se concentrer sur un autre sport-prototype : la #53 de M Racing avec Natan Bihel aux commandes, bien décidé à lui dérober la deuxième place. Quelques minutes plus tard, la #23 de Monza Garage (Ronnie Valori et George King) rejoint la bataille. Mais le temps fait son effet, et à l’ouverture des arrêts obligatoires au stand, la #16 a cinq secondes d’avance sur la #3, qui a elle-même quinze secondes d’avance sur la #53. 

Changement dans le classement, en deuxième partie de course. La Ligier JS P4 #3 caracole en tête, plus de cinq secondes devant la #16. Derrière, la #23 de Monza Garage est menacée par la #53 de M Racing. Alors que la #16 reprend sa place de leadeuse, la #53 dépasse la #23 et lui vole la troisième place. Mais vingt minutes avant la fin de la course, une Ligier JS2 R est immobilisée sur la piste, provoquant la sortie du drapeau jaune et du safety car en piste. Le peloton se resserre et la menace plane sur la #16 de Team Virage, qui voit son avance fondre comme neige au soleil.

© DPPI / Paulo Maria

Mais au plus grand soulagement de l’équipe, Gillian Henrion réussit avec brio son restart. Et derrière, c’est le jeu des chaises musicales : la #53 troque sa troisième place contre la deuxième, occupée par la #3 de LR Motorsport. Puis, c’est au tour de la #23 d’attaquer la #3, qui se retrouve alors quatrième. Mais la meilleure remontada de la course revient à la #17 de Pegasus Racing (Dimitri Enjalbert et Anthony Nahra). Du fond de la grille, elle progresse comme une flèche, ose des dépassements délicats et s’octroie la troisième place.

« Nous avons mis en place plusieurs stratégies lors de la course 1, a souligné Gillian Henrion. Nous avons commencé avec une pression faible et nous avons pris un peu plus de temps pour être bien. On a ensuite récupéré toute notre vitesse et nous avons enchaîné les dépassements. Nous avons perdu un peu de temps lors de l’arrêt au stand et il a fallu ensuite se battre avec trois pilotes pour remonter dans le classement. C’était une superbe course. Probablement la course la plus difficile de ma carrière. Pendant la course 2 on a conservé la première position jusqu’à l’arrêt au stand. On est ressorti en deuxième position et on est reparti à la bataille. Nous sommes très fiers de notre performance. »

C’est donc une nouvelle double victoire pour la Ligier JS P4 #16 de Team Virage, qui quitte Imola avec le meilleur temps en course en 1:47.240. La #53 de M Racing finit deuxième de la course pour la seconde fois aujourd’hui, tandis que la #17 signe son premier podium de la saison.

© DPPI / Paulo Maria

Ligier JS2 R : Première double victoire pour Haytham Qarajouli et RLR MSport (#75)

Dans la catégorie Ligier JS2 R, la #75 de RLR MSport part loin devant sans se soucier des autres GT. Mais pour la deuxième place, c’est la guerre entre la #40 de RLR MSport (Horst Felix Felbermayr), la #4 de COOL Racing (Cédric Oltramare) et la #69 de M Racing (Laurent Millara). Les trois Ligier JS2 R sont rapidement rejointes par la #22 de Smart Driving (Marian Oancea et Radu Dumitrescu), qui elle aussi est à l’affût. Finalement, la #4 a le dernier mot sur ses rivales et s’installe en deuxième position, tandis que la #40 et la #69 poursuivent leur bataille pour la troisième place. Les deux GT jouent au jeu du chat et de la souris, mais la #40 résiste.

Avec un tour d’avance sur ses concurrentes, la Ligier JS2 R #75 de RLR MSport maintient sa domination, y compris après les arrêts obligatoires au stand. Derrière, c’est une nouvelle confrontation entre la #4 et la #69. Cédric Oltramare prend le dessus, mais la malchance le frappe quelques minutes plus tard. Une casse sur sa GT le force à s’arrêter en piste et à abandonner la course. La #69 retrouve la deuxième place, avec derrière elle la #96 de CTF Performance (Fabien Delaplace et Laurent Piguet).

© DPPI / Paulo Maria

Avec trois minutes restant au chronomètre, les Ligier JS2 R #69 et #96 jouent des coudes, tandis que la #75 profite de sa confortable avance de dix secondes. C’est finalement la voiture de CTF Performance qui l’emporte et s’échappe en avant. Haytham Qarajouli (Ligier JS2 R #75) obtient sa première double victoire de la saison à Imola. Des résultats prometteurs pour le pilote originaire du Koweit. La #96 délivre une belle performance en finissant deuxième, devant la #69 de Laurent Millara. Le meilleur tour en course est décerné à la #29 de Pegasus Racing et David Caussanel (1:53.793).$

« La première course s’est bien passée jusqu’à l’arrivée du safety car qui est venu perturber notre stratégie en tant que pilote Silver, a conté après l'arrivée Haytham Qarajouli. Notre objectif du premier relais était de creuser le plus gros écart possible mais le safety car détruisait tous mes efforts à néant. Après l’arrêt au stand j’ai dû aller aussi vite que possible. Et j’ai réussi à reprendre le lead. C’est ma première double victoire de la saison. Je suis très content. Je ne pouvais pas demander mieux que deux victoires et deux pole positions ! »

© DPPI / Paulo Maria

Rendez-vous à partir du 8 juin prochain sur la mythique piste des 24 Heures du Mans pour une manche exceptionnelle organisée en même temps que la manche du WEC et Road To Le Mans. 50 voitures sont attendues pour le Le Mans Heat, qui sera sans aucun doute mémorable.

Tous les résultats de la Ligier European Series sont à retrouver ICI