Deux Tours d'Horloge : une renaissance couronnée de succès

Rédigé le 08/11/2021
PR

Après sept ans d’absence au calendrier, les 2 Tours d’Horloge vivaient leur renaissance ce week-end sur le circuit Paul Ricard. Cette nouvelle édition de l’unique course de 24 heures au monde réservée aux Véhicules Historiques de Compétition s’est parfaitement déroulée. Des conditions météorologiques idéales étaient au rendez-vous ainsi qu’un public de passionnés ravi d’assister à une course indécise jusque dans les derniers tours.

Samedi 14h20, les garages libèrent sur la pit-lane les trente-deux voitures qui vont participer à l'évènement. Entre les concurrents, leurs proches, les membres de l’organisation et les passionnés présents, l’atmosphère est empreinte d’enthousiasme et d’excitation à l’idée de s’élancer pour 24 heures de course sur l’un des plus beaux tracés au monde. Mais également chargée d’émotion à quelques minutes de ressusciter l’une des plus grandes épreuves de Véhicules Historiques de Compétition. Certains ont en mémoire leur participation à la première édition des 2 Tours de d’Horloge en 1992. A l’inverse, d’autres plus jeunes, vont découvrir cette épreuve hors norme.

A 14h35, les concurrents pénètrent en piste en vue du placement en épi de leur voiture pour le départ type Le Mans, tradition installée depuis la première édition. Puis, le départ lancé sera donné à 15 heures précises.

La Grac MT-14B (Ecurie Chateaux Sport Auto) de l’équipage Axel de Ferran/Bernard Zimmer/Freddy Loix prend la tête de la course avant de céder sa place à la Lola T590 (Ecurie Rédélé) de Jean-Charles Rédélé/Alain Bazard/Philippe Peauger. Confrontée à un bris de support de suspension, celle-ci rétrograde au classement. C’est désormais Tiga SC 84 (Team Gemanova) de Laurent Vallery-Masson/Eric Martin/Fabrice Notari/Pascal Gerbout qui pointe au sommet du classement. A son tour, elle est victime d'un problème technique (changement d’alternateur) qui occasionne un nouveau changement de leader.

Une autre Tiga, la SC 79 (Ecurie Palmyr) de Marc Faggionato/Christian Vaglio-Giors/Gislain Genecand prend les commandes, confirmant la domination de la catégorie S2000 au classement général provisoire. Vient ensuite le tour de la March 81S (Ecurie Palmyr), conduite par «Nelson»/Christophe Kubryk/François Belle, de s’installer durablement en tête. Position qu’elle occupera de la 4ème à la 19ème heure de course. Des problèmes moteur viennent en effet contrarier son rythme et la March 81S se retrouvera, peu avant 10 heures du matin, à la merci de la BMW 635 Groupe A (Equipe Europe) de Armand Mille/Max Guenat/Guillaume Mahé/Erwin France et de la Tiga SC 84 de l’écurie Palmyr revenue aux avant-postes au prix d’une belle remontée. Ainsi à 10h30, la Tiga SC 84 prend la tête de la course. Un avantage de courte durée, puisque 7 minutes plus tard, elle s’arrête dans la pit-lane pour ravitailler, laissant la BMW 635 Groupe A prendre les commandes pendant une heure, avant que ne vienne son tour de refaire le plein de carburant. Les heures suivantes donneront définitivement l'avantage au proto Tiga de Laurent Vallery-Masson/Eric Martin/Fabrice Notari/Pascal Gerbout, (plus rapide en piste d’environ 5 secondes au tour sur la berline allemande) qui remporte les 2 Tours d'Horloge édition 2021 au classement général toutes catégories confondues.

Engagée pour la première fois dans une course de 24 heures, l'équipage de  la BMW 635 Groupe A (Equipe Europe) de Armand Mille/Max Guenat/Guillaume Mahé/Erwin France se classe 2ème au classement général et remporte la catégorie TC4.

La catégorie SP1 a été dominée par la Grac MT-14B (Chateaux Sport Auto), pilotée par Axel De Ferran/Bernard Zimmer et le champion belge de rallye Freddy Loix, auteur du tour le plus rapide en course en 2’24’’106 (moyenne de 145,4 km/h).

En GT, la victoire revient à la Porsche 930 Turbo (Ecurie Pascoulou Racing) de Pascal Duhamel/Sébastien Crubile/Romain Rocher/Emmanuel Brigand devant la voiture sœur (Team O-One) de Josserand De Murard/Jean-Marc David/Ricard Hofman/Julien Grenet et la Porsche 964 (CG Motorsport) de Xavier Michel/Jean-Charles Carminati/Samuel Lostis/Jérôme Laurin.

La Porsche 944 S2 de l’écurie managée par Alain Cudini, ancien champion de France de Tourisme, s’adjuge la catégorie SC avec l’équipage Arnold Noret/Franck Hardonnière/Olivier Bougrat/Romaric Croisile, devant la TVR Griffith 200 (V de V) d’Eric Van de Vyver/Henri Leconte/Guillaume Van de Vyver/Patrick Brossard et la Marcos Mantis (Daventure Racing) d’Alexandre Jaboulet-Vercherre/Jean-Marc Bachelier/Laurent Collin.

Dans la catégorie S2000, la Tiga SC84 (Gemanova) de Laurent Vallery-Masson/Eric Martin/Fabrice Notari/Pascal Gerbout s'impose devant la March 81S (Ecurie Palmyr) de «Nelson»/Christophe Kubryk/François Belle et la Tiga S83 (Equipe Rosbif) des britanniques Ross Hyett/Chris Snowdon/Nick Hyett/Mike Fry.

Rendez-vous en 2022, les 4/5/6 novembre pour une nouvelle édition des 2 Tours d'Horloge.  

Les résultats sont ici