La Toyota TS010, le premier vrai échec aux 24 Heures du Mans (part 2) : 1993

Rédigé le 21/11/2021
dbristol

Suite et fin de notre "focus" sur la superbe Toyota TS010 qui ne disputa que dix courses tout au long de sa carrière. Après l'échec de 1992, la marque nipponne revient en force aux 24 Heures du Mans l'année suivante !

Lors des deux courses suivantes après Le Mans 1992, à Donington Park et Suzuka, la TS010 ne peut terminer que derrière les Peugeot dominantes, la deuxième Toyota ne voyant à chaque fois pas le drapeau à damiers. Lors de la dernière manche au Circuit de Nevers Magny-Cours, les deux TS010 finissent aux 3e et 4e places derrière Peugeot une fois de plus.

La suite de ce contenu est réservée aux abonnés.

Cliquez ici pour accéder à la version complète.