Il y a dix ans, les premiers tours de roues de la Toyota TS030 Hybrid

Rédigé le 12/01/2022
dbristol

Coïncidence : le jour où la liste des engagés du WEC 2022 vient d'être dévoilée avec deux Toyota GR010 Hybrid, la marque du soleil levant fête un anniversaire. Depuis le lancement du Championnat du Monde d’Endurance de la FIA, le constructeur japonais a été le seul à rester fidèle à la série et à la catégorie LMP1 hybride... Retour sur le 10 janvier 2012 !

En octobre 2011, Toyota annonce son retour en Endurance. Le nouveau prototype est développé par l'entité Toyota Motorsport GmbH basée à Cologne en Allemagne et motorisé par un moteur hybride essence. Quelques semaines plus tard, ORECA annonce que la structure française a été retenue pour devenir partenaire de Toyota dans son projet.

Le 10 janvier 2012, la TS030 HYBRID (TS pour Toyota Sport et 030 pour faire suite à la 020) effectue ses tout premiers tours de roues sur le Circuit Paul Ricard avant, le 24 janvier 2012, d'être officiellement dévoilée à la presse.

Elle devait ensuite faire ses débuts en compétition à Spa, mais un accident lors d'une séance d'essais privés contraint le constructeur japonais à se retirer. Le baptême du feu a donc lieu lors des 24 Heures du Mans 2012. Evidemment, la course se révèle trop dure pour ces nouveaux prototypes. La #8 d'Anthony Davidson s'accroche avec une Ferrari en engagée en GTE Am et la #7 abandonne sur problème moteur. Mais le potentiel est là comme on a pu le voir en qualifications et en début de course.

La première victoire de la voiture arrive lors des 6 Heures de São Paulo 2012 avec Alexander Wurz et Nicolas Lapierre (après avoir signé la pole position). La TS 030 gagne ensuite à Fuji et à Shanghai et Toyota Racing termine 2e du WEC 2012.

En 2013, toujours avec la TS030, Toyota termine 2e (Anthony Davidson, Stéphane Sarrazin, Sébastien Buemi) et 4e des 24 Heures du Mans. Le constructeur nippon décroche à nouveau la deuxième place en WEC avec deux victoires au compteur : Fuji et Bahrein.

LM2013